Lycée polyvalent Lumina Sophie

Résidence artistique : Firmin SANOU

Résidence artistique

Firmin Sanou Sculpteur Artiste Bronzier

Depuis Juin 2017, se prépare au lycée Lumina Sophie l’accueil d’un artiste d’exception du Burkina Faso, Firmin Sanou promu par l’ association Kalbass’Art qui dévoile des artistes africains en France. Pour lui, recherche artistique, environnement social, participation au devenir de son pays et transmission de son savoir ne sont qu’une et unique présence au monde.
En total adéquation avec le programme en vigueur pour les élèves de terminal littéraire,en option de spécialité Arts Plastiques, qui doivent étudier l’oeuvre riche et complexe d’Auguste Rodin, le lycée a pu recevoir l’artiste durant 2 semaines.
Du mercredi 17 Janvier au mercredi 7 Février, chaque élève a réalisé étape par étape sa propre sculpture, accompagné par le sculpteur spécialiste de la technique ancestrale du moule à la cire perdue.
Grâce au soutien du proviseur M. Colin, de la DRAC Guyane, de la DAAC du rectorat de l’académie de la Guyane et de la mairie de St Laurent du Maroni, c’est un véritable atelier de sculpture qui a pris ces marques dans l’enceinte du lycée, avec un four pour les moules en argile et une fonderie de métal, chacun a coulé un bronze avec le plus grand enthousiasme.
Avec leurs professeurs Mme Duro Cécile et M. Duro Emmanuel, les productions ont été envisagées autour d’une thématique commune « entre 2 mondes », et chaque réalisation sera présentée dans le dossier de baccalauréat des jeunes sculpteurs après une exposition au lycée.
Cette thématique fait écho au bouillonnement culturel de l’Ouest guyanais et à la future exposition du CARMA de Mana.

6 Février 2018 – Atelier de démoulage des productions élèves
Aujourd’hui 9h, les élèves attendent avec impatience de casser les moules en argile, en tapant dessus avec un marteau, pour découvrir enfin leur production, le résultat de leur travail.

Les mots des élèves :

Gretha : Je suis déçue j’ai raté une partie de ma sculpture, l’enfant n’apparait pas, mais j’ai réussi ma vieille femme je vais en faire quelque chose de magnifique . C’est vraiment un honneur de travailler avec M. Firmin.
Natacha : J’ai fait deux œuvres, enfin deux productions et j’en suis fière. J ’étais contente d’être guidée par un artiste venu du Burkina en Afrique. En plus j’ai vu ses œuvres. J’en ai les larmes aux yeux ce matin, je crois qu’une vocation est née pour moi.
Sharon  : Je suis heureuse de découvrir mes productions j’étais impatiente, c’était une grande attente. J’ai représenté un « portail » de feuilles de palmier que l’on trouve à l’entrée des Kampus dans nos villages. C’est vraiment une chance d’avoir rencontré cet artiste. C’est une découverte pour nous le bronze (cuivre – laiton – zinc), on a participé à toutes les étapes. C’est exceptionnel.
Natacha : Je suis très contente. On étudie ce matériau dans les livres, je n’imaginais absolument pas que c’était possible de le faire réellement. Les résultats sont supers.
Efanice  : Je remercie M. Firmin pour cette découverte, la cire d’abeille, les moules d’argile et le coulage. Ma sculpture représente le globe terrestre entre les mondes aquatique et végétal. On a fait toutes les étapes, et on a fabriqué le moule avec de l’argile et du crotin d’âne. Je suis motivée pour poncer ma pièce, la fignoler, je suis fière du résultat.
Orline  : C’est super d’avoir vécu cette expérience avec un artiste africain. Je suis fière de cette rencontre et de nos échanges.
Orlane : Ca m’a beaucoup aidé de travailler avec cet artiste. Ce n’est pas la même relation avec les professeurs, et là M. Firmin a réussi à me libérer, à débloquer quelque chose pour aller vers la création. J’ai découvert tout le processus créatif, de la théorie jusqu’à la pratique. Ma sculpture représente les cartes de Guyane et d’Afrique dos à dos, pour montrer à la fois la différence et l’union, portée par une vague maritime, allégorie de la mer qui les unit et les sépare.

Firmin Sanou  : C’est une belle rencontre avec les élèves, il y a eu beaucoup d’échanges et de discussions. On a parlé de l’Afrique, du regard qu’elles avaient sur ce continent, il a fallu aussi qu’elles sortent d’une opinion souvent négative. Ces discussions seront aussi une source d’inspiration pour moi pour mes prochaines sculptures. C’était intéressant de travailler avec des jeunes filles, j’ai plus l’habitude de groupes mixtes ou de garçons. Elles ont découvert le matériau avec peut être plus de poésie.

Retrouvez ci dessous les photos prises lors de cette semaine :

PDF - 1.7 Mo
Documents à consulter

Directeur de publication :
Didier Colin
Secrétaires de rédaction :

Adresse établissement
LPO Lumina Sophie
3, allée des Buissons Ardents
BP 112
97393 Saint-Laurent du Maroni
CEDEX

Tel : 0594 34 09 40
Fax : 0594 34 09 38


©2018 Académie de la Guyane - Tous droits réservés | Mentions légales